Les mucilages : Les bienfaits des plantes

Les mucilages ont des pouvoirs thérapeutiques incontestables et pourtant ils sont si méconnus. Fibres alimentaires au fort pouvoir hydratant, ils s’utilisent aussi bien en usage interne qu’en usage externe. Dans cet article, je vous dévoile tous les secrets des mucilages, et surtout je vous indique dans quelles plantes pouvons-nous les rencontrer. De petites recettes sont à retrouver à la fin de cet article pour les incorporer dans votre alimentation  !

SOMMAIRE

Qu’est-ce qu’un mucilage ?

Muciquoi !?! Oui, oui mucilages !

Avez-vous déjà entendu ce mot sans trop savoir de quoi s’agissait-il ? Ici je vous explique tout sur les mucilages et ces bienfaits pour notre organisme. Car oui, les mucilages font partie intégrante de notre alimentation et de notre quotidien. Ils étaient déjà utilisés comme remèdes depuis des millénaires. Alors, pourquoi sont-ils si méconnus ?

Mucilage : Définition

Les mucilages sont constitués d’un enchaînement de sucre (glucose, galactose et mannose). On les appelle plus scientifiquement des polysaccharides (poly de plusieurs, saccharides de sucres). Cet enchaînement de sucres confère aux mucilages la propriété de gonfler comme une éponge au contact de l’eau ! Ceci va apporter toutes les vertus tant convoitées des mucilages.

aloe Image par Franziska Ingold de Pixabay
Le gel d’Aloe vera, un mucilage tant convoité

Les bienfaits des mucilages ?

  • Il calme les inflammations de la bouche, de l’estomac et de l’intestin en tapissant et hydratant les muqueuses. Il sera donc utile en cas de maux de gorge et d’ulcères gastriques et duodénaux.
  • C’est un remède naturel contre les constipations. Il gonfle les selles et aide leurs éliminations. Les mucilages sont donc utilisés comme laxatifs naturels doux et appropriés pour tous.
  • Il est émollient. Il hydrate la peau en apportant l’eau nécessaire et en maintenant l’hydratation naturelle de la peau. C’est le cas des mucilages contenus dans les fleurs de Mauve. Grâce aux mucilages, vos peaux tiraillées et sèches ne connaitront plus aucun problème.
  • Les mucilages font partie de la classe des fibres alimentaires solubles ! C’est donc un prébiotique, il nourrit les bonnes bactéries intestinales capables de les digérer. Il maintiendra l’équilibre naturel de votre flore intestinale tant essentiel au bon fonctionnement de votre organisme.

Où peut-on retrouver les mucilages ?

Les mucilages sont souvent rencontrées dans notre alimentation, car ils constituent un élément essentiel dans la germination des graines en retenant l’eau nécessaire à leur développement. Ils permettent aussi aux plantes grasses de préserver l’eau pendant la période de sécheresse. Parmi les aliments, on peut retrouver :

  • Les graines de lin et de chia: Ces graines sont utilisées comme liant dans les sauces ou pâtisseries sans utiliser d’œufs.
  • Le psyllium: C’est en fait le tégument (enveloppe entourant la graine) du plantain des indes, appelé psyllium qui est utilisé pour notre plus grand bonheur.
  • L’aloé vera: Comme beaucoup d’autres plantes grasses, ce gel visqueux contenu dans les feuilles permet à l’aloé de préserver l’eau pendant la période de sécheresse. On comprend maintenant son rôle imparable pour hydrater notre peau.
Capture decran 2021 05 10 132201 1
Graines de Lin, de Chia et Psyllium

Il est aussi fréquent de les retrouver dans la nature, notamment chez les plantes sauvages comestibles telles que :

  • Les mauves: Les feuilles peuvent être incorporer dans vos soupes pour une action prébiotique et laxative légère. Les fleurs en infusion sont utilisées pour calmer les maux et inflammations de la gorge. Et bien entendu, une lotion hydratante aux fleurs de Mauve peut être préparée pour vos soins cosmétiques maison.
  • La guimauve: Sa racine est couramment utilisée pour faire des masques végétaux pour embellir vos cheveux et votre peau.
  • Les tilleuls: Ses inflorescences couramment utilisées en infusion pour leurs effets légèrement sédatifs sont aussi très riches en mucilages. Ils viendront apaiser vos muqueuses inflammées.
  • Les plantains: Il n’y a pas que le psyllium qui soit riche en mucilages, la plante entière en contient. Feuilles et inflorescences en épis au goût rappelant le champignon peuvent être consommées crues ou cuites !
  • La violette: On connait bien l’odeur délicate des fleurs de violettes mais saviez-vous que les feuilles aussi se dégustent en salade ! Elles participeront à vous nourrir vous et vos bonnes bactéries.

Le saviez-vous ?

Le mashmallow ou chamallow était autrefois fabriqué à partir de la racine de la Guimauve officinale (Althea officinalis) pour son côté gélatineux. Celle-ci a était maintenant remplacée par la gélatine de porc, plus accessible que la guimauve.

Guimauve Image par Couleur de Pixabay
La guimauve (Althea officinalis)

Comment incorporer les mucilages dans votre alimentation ?

Pour finir, voici quelques recettes pour incorporer les mucilages dans votre alimentation (extrait du livre : les vertus thérapeutiques des smoothies verts de Victoria Boutenko) !

smoothie vert
Smoothie vert à la Mauve

Smoothie vert sucré:

Mixer ensemble 100 g de feuilles de Mauve, 25 g de petite oseille fraîche, 100 g d’orties, 2 poires, 2 bananes, 500 mL d’eau

Flan vert:

Mixer ensemble 100 g de blettes, 1 pomme, 1 banane, 1 brin de menthe, 4 à 5 dattes, 2 càs de graines de psyllium en poudre, 500 mL d’eau

Ces deux recettes faciles à préparer et riches en mucilages seront redonner vie à votre flore bactérienne. N’hésitez pas à apporter votre touche personnelle selon vos goûts à vos smoothies et à partager vos idées de recette ! A bientôt et bon appétit

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 17 =